Les honoraires de l’avocat sont fixés librement en accord avec le client.

Il peut donc être conclu une convention d’honoraire entre l’avocat et son client, que le tarif soit fixé forfaitairement ou sur la base d’honoraires fixes, plus un honoraire de résultat en pourcentage sur les sommes obtenues.

C’est lors d’un premier rendez-vous, et selon la situation personnelle et financière du client que seront ainsi négociés les honoraires

Comment les honoraires sont-ils établis ?

Les principes posés par les règles déontologiques, sont que les honoraires sont librement fixés en accord avec le client, et qu’ils varient en fonction de la difficulté ou de la complexité de l’affaire, du temps consacrés à l’affaire, des frais exposés par l’avocat, de l’importance des intérêts en cause, de la situation financière du client, de la notoriété de l’avocat et des diligences effectuées.

De plus, l’avocat ne peut être uniquement rémunéré en fonction du résultat de la procédure. En effet, la loi prohibe la fixation d’honoraire exclusivement de résultat.

Ainsi, que ce soit dans le cadre d’une assistance à négocier ou si une procédure contentieuse est engagée, les honoraires peuvent varier en fonction des nécessités de votre affaire : honoraires forfaitaires, au temps et frais passés, forfaitaires plus un honoraire de résultat de 8 à 10 % des sommes récupérées.

Dans tous les cas, il est d’usage que l’avocat sollicite le paiement de provisions qui consistent en des versements d’acomptes pour les diligences effectuées, qui s’imputeront sur la note définitive des honoraires.

Enfin, si vos revenus sont faibles, vous pouvez également demander le bénéfice de l’aide juridictionnelle. De même, il est utile de vérifier si vos contrats d’assurance bancaires ou locatifs, comportent une protection juridique prenant en charge les frais de procédure et d’avocat.

Contact

Consultez également :